Les statues de la gare du Nord à Paris

La gare du Nord est l’une des six grandes gares parisiennes. Première gare d’Europe en termes de trafic, elle dessert le nord de la France et tous les pays voisins.

A l’origine, ce n’est qu’un simple embarcadère et deux voies permettant de relier Paris à la frontière belge en passant par Lille et Valencienne.

L’inauguration de cet ensemble a lieu en juin 1846. L’année suivante, la ligne Creil-Compiègne est ouverte, et déjà la gare arrive à saturation. La Compagnie des chemins de fer du Nord envisage dès lors plusieurs projets. C’est l’option d’une reconstruction qui est privilégiée. La première gare est démontée pierre par pierre, puis reconstruite à Lille. Cela correspond au rez-de-chaussée actuel de la gare Lille-Flandres, l’étage et la pendule étant des créations lilloises.

Le projet est confié à l’architecte Jacques Ignace Hitorff, ce sera son dernier grand projet dans la capitale. En effet il a déjà à son actif, entre autres, l’aménagement de la place de la Concorde, celui des Champs-Elysées, la construction du Cirque d’Hiver ou encore celle de la mairie du 1er arrondissement. Les travaux débutent en 1861 et se terminent en 1865. La configuration en U permet l’édification d’une façade monumentale de style néoclassique. Celle-ci s’organise autour d’un pavillon central en forme d’arc de triomphe, avec de part et d’autre deux pavillons plus petits.

La façade est ornée de 23 statues, 9 se situent au sommet de l’édifice, les 14 autres sont réparties au niveau du premier étage. Chacune des statues est en fait l’allégorie d’une des destinations desservies par la gare du Nord. Leur réalisation est confiée à divers sculpteurs. D’inspiration romaine, elles sont toutes sur le même modèle. Elles figurent une femme habillée d’une toge, la tête coiffée d’une couronne et tenant dans les mains les symboles des villes qu’elles représentent : un bouclier armorié et un emblème.

Les 9 statues du sommet, hautes de 5.50 m, se réfèrent aux destinations internationales. Alors que celles de la façade, moins hautes, représentent des villes du nord de la France.

les 23 statues de la gare du Nord

Les différents sculpteurs :

  • Pierre-Jules Cavelier (1814-1894) : Paris, Compiègne, Boulogne-sur-Mer.
  • Auguste Ottin (1811-1890) : Cambrai, Saint-Quentin.
  • Gustave Crauk (1827-1905) : Douai, Dunkerque.
  • Henri Lemaire (1798-1880) : Calais, Valenciennes.
  • Charles-François Leboeuf (1792-1865) : Lille, Beauvais.
  • Théodore-Charles Gruyère (1813-1885) : Laon, Arras.
  • Eugène-Louis Lequesne (1815-1887) : Amiens, Rouen.
  • Jean-Joseph Perraud (1819-1876) : Berlin.
  • François Jouffroy (1806-1882) : Bruxelles, Varsovie.
  • Jean-Louis Jaley (1802-1866) : Vienne, Londres.
  • Charles Gumery : Amsterdam.
  • Gabriel-Jules Thomas (1824-1905) : Francfort.
  • Mathurin Moreau (1822-1912) : Cologne.

Produits associés